// Add the new slick-theme.css if you want the default styling

CFO 4.0 : CFO augmenté ou CFO ubérisé ? Interview de Loïc Saluden, dans le livre blanc de BearingPoint, FI+ et CDO Alliance.

Focus sur la participation de Loïc Saluden dans le Livre Blanc Transformation Digitale des Directions Financières – BearingPoint – CDO Alliance – FIplus.
Retrouvez l’interview page 86 du Livre Blanc.

Quatre questions à Loic Saluden, consultant en executive search au sein du cabinet Lincoln HR group.

Quelle perception avez-vous des candidats des gen Y-Z ?

C’est une génération de zappeurs, ils arrivent avec certaines aspirations et s’ils ne trouvent pas ce qu’ils cherchent, ils n’ont aucun souci à changer du tout au tout : ils peuvent passer d’une grande entreprise, à une startup, puis à une ONG par exemple. Leurs motivations sont parfois difficiles à cerner.
Ils se sentent moins redevables vis-à-vis des organisations, mais ne sont pour autant moins impliqués tant qu’ils croient en ce qu’ils font. On remarque également leur intérêt pour les entreprises à taille humaine, et utilisant les
nouveaux médias.

Comment percevez-vous l’attractivité de la fonction finance en 2017 ? Est-ce homogène entre les différents métiers ?

Il est vrai que certains segments attirent moins qu’auparavant, comme l’audit, qui a pourtant été une voie royale dans les années 2000. À l’inverse, les services transactions, contrôle de gestion, fiscalité attirent toujours beaucoup, car plus proches des activités business. Globalement, la fonction reste attractive et l’on remarque un fort engouement pour les startups et les sociétés qui font du digital.

Sur quel(les) fonction(s) en particulier percevez-vous une évolution des compétences attendues ? De quelle nature sont-elles ?

Nous recrutons de plus en plus de business partner finance à qui l’on demande de moins travailler enfermé dans un bureau, d’avoir un intérêt pour l’activité et une compréhension des leviers. La place du relationnel est déterminante, car il faut savoir travailler avec toutes les divisions de l’entreprise et savoir faire travailler des équipes parfois dispersées géographiquement. Les recruteurs cherchent des candidats qui disposent de nombreuses compétences techniques et pratiques comme le management par exemple. Il est également primordial que les candidats aient une bonne compréhension des SI. Un candidat pour un poste de direction doit avoir déjà géré au cours de sa carrière un projet de transformation SI. Nous remarquons également que par crainte d’un déclassement, de nombreux cadres font un MBA pour monter en compétence. De nombreux candidats affichent un intérêt pour le digital et les MOOC fleurissent sur les CV même pour les cadres seniors. Les Mooc de Pascal Quiry en Corporate Finance « ICCF » avec HEC et le Mooc Gestion de Projet de Remi Michelet de Centrale Lille sont devenus des compétences recherchées par exemple.

Le mot de la fin…

Les DAF se digitalisent même si la mise en oeuvre reste timide. Il y a un réel intérêt pour le sujet et les initiatives se multiplient progressivement. La transformation et la digitalisation des fonctions financières se manifestent notamment avec la création du poste de responsable de la transformation financière, fonction qui n’existait pas il y a 10 ans. On assiste donc à une véritable prise de conscience de beaucoup d’organisations à ce sujet.

Retrouvez l’intégralité du Livre Blanc Transformation Digitale des Directions Financières – BearingPoint – CDO Alliance – FIplus en cliquant ici