// Add the new slick-theme.css if you want the default styling

Manager de transition

Lincoln Group, cabinet expert en management de transition,  propose deux viviers de managers répondant à des problématiques de changement spécifiques.

Nous proposons des solutions complètes sur mesure afin de répondre à tous les enjeux de la transition, ou de l’urgence que peut rencontrer l’entreprise.

Dirigeants (Direction générale et Comités de Direction)

Managers expérimentés & Experts métiers (ex: Acheteurs spécialisés – chef de projet…)

Nos managers de transition en Exécutive Intérim sont hautement qualifiés, rompus aux méthodes de changement, formés à l’intégration rapide et disponibles dans les plus brefs délais. Nous les sélectionnons par une série d’entretiens et de tests avant d’être intégrés à notre vivier d’excellence sur :
– leur habitude des situations de changement
– leur maîtrise de langues et des systèmes informatiques
– leur connaissance pratique des fonctions clés

Notre vivier est en permanence actualisé pour l’adapter aux besoins du marché.

 

Les compétences du manager de transition

Interview de Thierry Rogeon, Managing Partner Lincoln en charge du Management de Transition :

Retranscription de la vidéo :

– Bonjour Thierry Rogeon. Vous êtes Managing Partner chez Lincoln Transition Executive qui est membre de la FNMT, la Fédération Nationale du management de Transition. Alors, on va parler ensemble des compétences clés chez ces managers de transition mais avant cela est-ce que vous pouvez nous dire qui sont ces managers de transition, à qui, je le rappelle, on fait appel pour des missions ponctuelles dans les entreprises ?

– Il s’agit avant tout de managers disponibles très rapidement et de haut niveau. Ils ont plusieurs années d’expérience, généralement au minimum entre 15 et 20. Les cabinets de management de transition comme le nôtre, travaillent en amont, sur des viviers de managers. Cela permet d’avoir un bon niveau de connaissance des personnes et de leur expérience et de la qualité de leurs missions. Il y a donc une continuité dans l’action puisque nous cherchons à intégrer et à fidéliser les managers les plus compétents pour améliorer constamment la qualité de ce vivier.

– Comment est-ce que vous sélectionnez les managers de transition, sur quels critères ?

– Et bien tout d’abord, nous portons une attention toute particulière à la sélection qui est essentielle pour la qualité des prestations que l’on propose. La détection se fait par une série d’entretiens, voire de tests. On repère des profils qui ont un parcours orienté autour de la conduite du changement. On est également attentif à la réussite de leur parcours. Pour cela, nous recherchons un maximum de références auprès des entreprises dans lesquelles ils ont travaillé.

–  Alors, j’en viens à la question des compétences : quelles sont-elles, qu’est-ce que vous recherchez chez les managers de transition ?

–  Et bien on va veiller tout d’abord à ce que le manager de transition soit considéré comme un agent de changement, capable de conduire et de faciliter la transformation dans l’entreprise. Il doit pour cela assurer un rôle de communicant auprès des équipes en place. Cela passe évidemment par de l’empathie, de la sociabilité mais aussi sur une réelle capacité à prendre des décisions dans certains cas. Il lui faut également savoir embarquer les équipes et affirmer son leadership. Il est donc à la fois un opérationnel et un homme de vision. On pourrait définir son rôle comme celui d’un coéquipier réalisateur de transformation.

– Dernière question Thierry Rogeon, est-ce qu’il y a des compétences spécifiques au manager de transition, des compétences peut être un peu plus atypiques ?

– Oui, tout à fait. En général, lorsqu’on change de fonction dans une entreprise, on parle toujours du cap des 100 jours, pour prendre ses marques et son poste. Ce n’est évidemment pas le cas pour les managers de transition. Pour eux, les 100 jours, ce sont plutôt 15 jours. Il y a donc une capacité pour eux à être opérationnel tout de suite. Mais, dans le même temps, les managers doivent aussi être capables d’adopter une vision plus large sur l’entreprise et son environnement. Leur spécificité c’est donc de parvenir à réaliser ce grand écart entre vision et « opérationnalité » à très court terme.

– Et bien merci beaucoup Thierry Rogeon pour cet éclairage sur les compétences clés chez les managers de transition.